Notre sélection
#GREENFRIDAY | Faite un achat responsable
#GREENFRIDAY | Faite un achat responsable

A partir de 108 € soit 15 % de remise immédiate

Soirée étape Cluses en Haute-Savoie
Soirée étape Cluses en Haute-Savoie

A partir de 84 € nuit, repas et petit déjeuner

Lettre ouverte au Président de la République sur notre situation de fermeture

Lettre ouverte au Président de la République sur notre situation de fermeture

Monsieur Le Président de la République par cette lettre ouverte nous souhaitons vous alerter sur la situation qui est la notre depuis cette crise sanitaire. Nous faisons suite à la lettre du Député de votre majorité Xavier ROSERAN adressé au Premier Ministre Jean CASTEX lui demandant d’apporter une visibilité sur la saison d’hiver à venir. A la suite de la conférence de presse du Premier Ministre du 12 novembre dernier aucune vision n’est encore claire pour nos maisons et particulièrement la nôtre.

Notre maison est une maison de famille depuis plus d’un demi-siècle, une véritable institution où aujourd’hui 4 générations se côtoient. Ma famille et moi-même exploitons un établissement hôtelier 4 étoiles et 1 restaurant gastronomique aux Carroz d’Arâches au cœur des Alpes, en Haute-Savoie. Notre maison n’a de cesse d’évoluer, se moderniser. Voilà que en 2008 nous avons engagé un immense projet d’un budget de plus de 5 millions d’euros dans l’agrandissement et restructuration de notre établissement familial pour en faire le 1er établissement BioClimatique de la région Rhône-Alpes et le 2ème en France. Les travaux sont entièrement terminés depuis décembre 2011 où nous avons accueillis nos premiers clients. Nous avons fait le choix d’investir pour que notre maison soit pérennisée.

Depuis cette date, notre modèle est rentable notamment par notre engagement au sein de cette dernière. Ce modèle n’est rentable que dès lors nous travaillons toute l’année mais surtout durant les saisons d’été particulièrement d’hiver. Aujourd’hui notre vision sur cette saison qui débute dans 6 semaines est TERRIFIANTE. Les réservations ne se font pas.

Monsieur le Président de la République sachez que nous comprenons la situation sanitaire et votre engagement pour tous nous protéger mais comprenez notre situation, elle devient très critique. Il est vrai que vous avez décidé de nombreuses aides. Ces dernières nous permettent de tenir dans l’immédiat, de payer nos fournisseurs. Mais la plupart des aides devront être pour remboursées dans les prochaines années. Aussi nous avons bien le soutien de nos différents partenaires financiers mais pas sans un cout. Il est bon à noter que le report de nos crédits durant le premier confinement avait un cout, près de 60 000 €, soit près de 2 mois de remboursement en plus. Durant ce dernier nous n’avons pas eu de report. Une aide mais temporaire qui ne feront que retarder nos autres investissements. Et puis les assureurs, prendront-ils leurs parts d’efforts dans la prise en charge même partielle des pertes de chiffre d’affaires de nos maisons. Nos maisons sont que des petites maisons où nous apportons notre cœur, notre vie a leurs fonctionnements.

Alors même si nous imaginons de nouvelles manières de nous vendre, même si nos clients nous envois leurs messages d’encouragements, cela nous apporte un soutien moral mais ne solutionne pas l’ensemble de nos problématiques notamment financières.

Monsieur le Président de la République sachez que nous sommes TRES TRES inquiet pour notre situation. Notre maison familiale constitue notre seul patrimoine. Inquiet Monsieur le Président de la république car aujourd’hui la clientèle étrangère va être absente dans un premier temps et la clientèle française en peine de repère pour organiser les vacances d’hiver. Inquiet dans un deuxième temps car dans les prochains mois nos principaux partenaires promotionnels vont ce rarifier et le manque de pouvoir d’achat dû à cette crise sanitaire de la clientèle aura un impact certain.

Depuis la crise de 2008 nous commencions à reprendre de la vitesse. Alors même que notre industrie hôtelière familiale si forte il y a plus de 40 ans n’aura pas été épargnée par les choix politiques fait lors de la crise financière de 2008 et les répercussions sur les choix de la politique locale favorisant l’investissement dans des résidences secondaires et donc dans la création de résidences de tourisme. La conséquence est double pour l’hôtellerie de famille, la récupération des meilleurs emplacements dans les lieux touristiques avec notamment le rachat d’hôtel de famille idéalement situé du fait de leur ancienneté mais aussi par l’apport d’une concurrence que je qualifierais de déloyale. Ces établissements n’ont pas les mêmes normes ou encore pas les mêmes investissements (la construction est financé par les particuliers) mais aussi pas les mêmes charges fixes leur permettant donc d’adopter une politique tarifaire totalement en décalage avec la réalité. Ces établissements sont de vraies menaces pour nos hôtels, rien que dans notre village en 20 ans quatre hôtels sur un nombre de sept ont disparu au profit de ces établissements, il n’en reste que 3, le dernier ayant disparu après près de 100 ans d’existence.

Comme le Député le rappelait dans son courrier au Premier Ministre Jean CASTEX, la montagne, qui représente 120 000 emplois permanents tous secteurs confondus, et 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, c’est un secteur stratégique pour l’économie de notre pays. Les départements de la Savoie et Haute-Savoie dégagent à eux-seuls, une richesse de 2 milliards d’euros par an, soit 6% de la richesse nationale touristique. En matière de fiscalité, cela représente plus de 20 millions d’euros de taxe de séjour collectés par 141 communes et intercommunalités. Le chiffre d’affaires des domaines skiables, sur ces deux départements, s’élève à 6 milliards d’euros.

Monsieur le Président de la République par la présente, ma famille et moi-même, aurions un immense plaisir de lire votre position nous apportant une vision de l’avenir mais aussi de vous accueillir afin d’échanger sur notre situation et vous faire découvrir notre démarche unique en France et dans le tourisme, lors d’un de vos déplacements dans notre département Haut-Savoyard à travers la visite de notre établissement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur Le Président de la République, l’expression de mon profond respect.

 

Pour l’ensemble de ma famille,

Pour l’ensemble des collaborateurs,

Gaëtan TIRET

Directeur Général La Croix de Savoie & SPA

Enseignant vacataire IAE Savoie Mont-Blanc

 

Téléchargez la lettre complète

 

7